Guide Tourisme France - Retour à la page d'accueil
Guide Tourisme France - Retour à la page d'accueil
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
Accueil  Angers 
Guide des Sites Touristiques
Publicité

Publicité


 Agrandir le plan
 

 Achetez le dernier livre

Publicité

 

Hôtel des Pénitentes
Angers (49)

Informations pratiques, plan d'accès, tarifs, horaires

Ce qu'il faut savoir :

L'hôtel doit ses origines à l'abbaye St Nicolas : vers la fin du XVè siècle, les religieux font construire à proximité de leur abbaye - mais à l'intérieur des remparts - un bâtiment qui leur servirait de refuge en cas de troubles. En fait, ils n'y résident pas, mais le louent à de riches particuliers. En 1638, c'est la résidence du sculpteur Biardeau, auteur du retable de la chapelle de La Barre.Jusqu'alors appelé "maison de la Voûte", l'hôtel devient la résidence des pénitentes, au plus fort de la Contre-Réforme. A la Révolution, les pénitentes se dispersent mais la partie appelée " le refuge" reste ouverte. L'hôtel est exclusivement réservé à l'incarcération des filles publiques et des femmes condamnées. En 1810, on le transforme en hospice. Les dernières pensionnaires sont transférées en 1865 dans le nouvel hôpital. Depuis, différentes affectations s'y succèdent. La construction présente un panorama de l'évolution de l'architecture depuis le flamboyant jusqu'à l'art de la s econde Renaissance. Le corps de logis de droite, avec ses moulurations aiguës et ses torsades, est de la fin du Xvè siècle tandis que l'aile centrale renvoie aux constructions de Louis XII à Blois. A l'intérieur, une exceptionnelle cheminée Renaissance, digne d'un château de la Loire, est richement décorée de médaillons et de rinceaux. Sur la gauche du corps central, une aile plus modeste est un témoignage de l'architecture civile à pans de bois, alors très commune à Angers. Son revers est tout différent : un grand portail, surmonté d'un chemin de ronde à deux élégantes tourelle où la seconde Renaissance a laissé des bossages. Là, se faisait l'entrée de l'hôtel, sur la rue Malmorte, car le boulevard Descazeaux ne fut percé qu'en1862.


Publicité
Joindre par téléphone
Hôtel des Pénitentes
23 Boulevard Descazeaux
49000 Angers

Publicité
Booking.com

Accueil  Angers 
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine