Guide Tourisme France - Retour à la page d'accueil
Guide Tourisme France - Retour à la page d'accueil
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
Accueil  Paris 
Guide des Sites Touristiques
Publicité

Publicité


 Agrandir le plan
 

 Achetez le dernier livre

Publicité

 

Hôtel de Montmorin - Ministère de l'Outre-Mer
Paris (75)

Informations pratiques, plan d'accès, tarifs, horaires

Ce qu'il faut savoir :

La façade sur cour est classée aux Monuments historiques.En 1784, Armand MARC, comte de Montmorin-Saint-Herem prend possession des lieux, une immense bâtisse qui deviendra par la suite l'actuel Hôtel de Montmorin. Le propriétaire précédent avait décidé de détruire la petite maison déjà implantée et de faire construire une vaste demeure de caractère, à l'abri des regards indiscrets, et agrémentée d'un jardin. Un enchantement pour le comte qui s'installe dans l'Hôtel avec sa famille. Trois ans plus tard, il devient Ministre des Affaires étrangères et décide de rénover son lieu de résidence afin d'accueillir avec faste les Mondains de l'époque. Réceptions et festivités en tous genres s'enchaînent à l'Hôtel de Montmorin.L'Hôtel est, à cette époque, séparé en deux. Une première partie pour les domestiques qui comprend les écuries, les cuisines et les offices, le long de l'actuelle rue Oudinot. Une deuxième partie abritant le comte et sa famille au rez-de-chaussée, ainsi qu'
au premier étage de l'aile, qui longe, aujourd'hui, le boulevard des Invalides.Victime de ses idées et de ses manifestations mal perçues pendant la Révolution, le comte est arrêté puis tué en 1792. L'Hôtel est laissé à l'abandon avant d'être déclaré bien national.Les propriétaires se succèdent au cours des années suivantes mais personne ne reste très longtemps dans la grande demeure. Finalement, en 1846, après être passée de mains en mains, la Ville de Paris l'achète et décide d'en faire la maison-mère des Frères des Ecoles chrétiennes. Afin d'agrandir encore les lieux, la Ville de Paris acquiert le terrain voisin, ce qui permet d'obtenir un immense domaine. Les Frères des Ecoles chrétiennes sont les propriétaires qui resteront le plus longtemps entre ces murs. Près de 58 années passées à faire des arrangements intérieurs, rénover les anciens bâtiments et entretenir l'ensemble des lieux, jardin y compris.En 1905, les Religieux sont contraints de quitter l'Hôtel, n'étant plus
aptes à remplir leurs fonctions, selon la Ville de Paris. Loin d'être abandonné, l'Hôtel de Montmorin est convoité et voit s'installer, en 1910, le Ministère des Colonies. Désormais, l'Etat devient le seul détenteur de cette haute administration.D'autres travaux sont nécessaires à l'installation de tout le personnel du Ministère. C'est pourquoi, une aile supplémentaire est construite au fond du jardin. Voilà qui permet d'obtenir un lieu complètement clos, de forme rectangulaire, aéré en son milieu grâce à un espace de verdure.L'année 1959 est très importante dans l'histoire de l'Hôtel de Montmorin car celui-ci devient officiellement le Siège du Ministère des Outre-mer. Chaque jour, l'histoire de l'Hôtel est présente et témoigne de son vécu, notamment au Salon rouge, lieu de réception du Ministre, où " les accords de la rue Oudinot sur la Nouvelle-Calédonie ont été signés dans la nuit du 19 au 20 août 1988. "


Publicité
Joindre par téléphone
Hôtel de Montmorin - Ministère de l'Outre-Mer
27 rue Oudinot
75007 Paris
Consulter le site Internet

Publicité
Booking.com

Accueil  Paris 
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine