Guide Tourisme France - Retour à la page d'accueil
Guide Tourisme France - Retour à la page d'accueil
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
Accueil  Eure (27) 
Guide des Sites Touristiques
Publicité

Publicité


 Agrandir le plan
 

 Achetez le dernier livre

Publicité

 

Église Saint-Georges
Fiquefleur-Equainville (27)

Informations pratiques, plan d'accès, tarifs, horaires

Ce qu'il faut savoir :

L’église Saint Georges de Fiquefleur, ombragée par un if millénaire, est en forme de croix.
Elle apparait pour la première fois dans l’histoire durant la première moitié du XIème siècle, lorsque Robert Bertrand, dit le Tort, l’un des grands féodaux de la Normandie ducale, et sa femme l’ont donné au Prieuré de Beaumont en Auge… Malgré plusieurs restaurations, elle a conservé son architecture romane.
Cependant sur le plan architectural, cet église est un monument qui pose bien des problèmes:
Construite en travertin, indice d'antiquité, son gros œuvre semble indiquer une réalisation de l'époque romane primitive.
Le chevet aurait été construit dans les dernières années du Xe s., ou plus vraisemblablement dans les toutes premières années du XIe s.
Quatre pierres représentent l'agneau pascal, symbole du Christ ressuscité. C'est l'emblème de Pâques et en même temps du baptême qui s'administrait dans la nuit pascale.
Le site de Fiquefleur présente toutes les caractéristiques d'un site chrétien des époques mérovingiennes et carolingienne...

Extrait de : Normandie romane 2 ; Lucien Musset, Ed. Zodiaque (2. éd.), Coll. La nuit des Temps, 1975, pp. 26-27
....Une deuxième série de remaniements a consisté en renforcements successifs du carré du transept, sans doute pour consolider la base d'une tour-lanterne qu'il fallut pourtant finir par araser. Il semble y en avoir eu quatre entre le XIe et le XIIIe siècle, tous assez maladroits; le dernier peut avoir été lié à un voûtement du chœur dont on devine les arrachements. Enfin, à diverses époques, la hauteur des toitures a été modifiée : c'est ainsi que la corniche à modillons de la face Ouest de la tour n'est plus visible aujourd'hui que de l'intérieur de la nef ! ... Il paraît raisonnable de ... dater [le chœur] de la seconde moitié du XIe siècle : c'est ce que dénotent ses fenêtres, très étroites et très hautes, sous linteaux monolithes à claveaux simulés ... Une petite porte romane s'ouvrait au Sud à la première travée. Les pignons, aux profils primitifs très obtus et légèrement convexes, ont été surélevés et rendus plus aigus. La date de la nef primitive - dont il ne reste que les su pports repris dans le mur du Sud - et celle des croisillons sont plus difficiles à établir... Les croisillons paraissent aujourd'hui longs et étroits, mais comme ils donnaient à l'origine sur les bas-côtés disparus, leur saillie primitive était bien moins prononcée; ils paraissent en revanche n'avoir jamais eu plus de largeur. Conformément à un plan fréquent pour les grandes églises, mais inattendu à pareil niveau, chaque croisillon comportait deux chapelles, réduites à vrai dire à deux niches à fond plat - sans doute à l'imitation du vaisseau principal... Leur profondeur est entièrement prise sur l’épaisseur du mur oriental : aucune saillie n'est visible à l'extérieur...


Publicité

Distinctions, labels :

Site classé 15 06 1926 (arrêté).
Éléments protégés MH (Monument Historique) :
3 éléments font l'objet d'une protection dans cette construction :
cimetière
croix de cimetière
croix

Église Saint-Georges
Rue de la Vieille Côte
27210 Fiquefleur-Equainville

Publicité
Booking.com

Accueil  Eure (27) 
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine