Guide Tourisme France - Retour à la page d'accueil
Guide Tourisme France - Retour à la page d'accueil
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
Accueil  Pas-de-Calais (62) 
Guide des Sites Touristiques
Publicité

Publicité


 Agrandir le plan
 

 Achetez le dernier livre

Publicité

 

Château d'Hardelot
Condette (62)

Informations pratiques, plan d'accès, tarifs, horaires

Ce qu'il faut savoir :

Il était une fois un petit château de style néo Tudor, au bord d’un lac, construit par un riche Anglais au milieu du XIXe siècle, qui souhaitait recréer dans le Pas de Calais un "Petit coin d’Angleterre". L’histoire du Château d’Hardelot commence bien plus tôt.
Dès le IXe siècle, on cite la place "d’Ardrelo" comme un lieu stratégique de défense des envahisseurs d’alors.
Ce sont les Comtes de Boulogne qui en firent une place forte et l’une de leurs résidences, idéal comme relais de chasse au vu du nombreux gibier environnant. Au XIIIe siècle, Philippe Hurepel, fils illégitime du Roi de France Philippe Auguste, décide l’agrandissement du lieu en un véritable château-fort.
En octobre 1532 eurent lieu au Château d’Hardelot les préparatifs d’une rencontre prévue à Boulogne des rois de France et d’Angleterre : Henri VIII Tudor et François Ier le Valois. Le Château devint alors l’un des enjeux du pouvoir entre l’Angleterre et la France, l’occupant à tour de rôle et de conquêtes.
En 1617 le château est démantelé suite aux conflits entre la Couronne de France et les puissants seigneurs du Boulonnais. On élève sur les ruines une ferme où différents propriétaires se succèdent jusqu’à sa mise en vente comme biens nationaux en 1791.
Nous devons l’aspect du château actuel, à Sir John Hare, magistrat britannique de Bristol qui construit sur les ruines du château médiéval une "folie anglaise" inspirée par le style néo-tudor, alors en vogue de l'autre côté de la Manche. À cette même période, Charles Dickens fréquente assidument le Boulonnais, la commune de Condette et notamment son château.
En 1898, un autre britannique, John R. Whitley acquiert le château et les 400 hectares environnants pour créer la station d’Hardelot. Le château devient alors le lieu central des activités mondaines de la station d’Hardelot et de la Côte d’Opale recevant têtes couronnées, grands industriels et tous ce que la France et le Royaume-Uni comptent de célébrités. Il s’élève alors en lieu de l’Entente Cordiale et se voit parrainer par la Famille Royale Britannique. Sa devise étant Gaudium Adfero, "J’apporte la joie".
Après la Première Guerre Mondiale, la station d’Hardelot voit son activité ralentir au bénéfice du Touquet et de son casino. John R. Whitley se voit contraint de vendre la société d’Hardelot en 1921 à un courtier britannique qui cédera le château en 1934 au célèbre sourcier-magnétiseur, l’Abbé Bouly.
En 1937, l’abbé Bouly fonde un lieu de repos avec la congrégation des sœurs de Sainte Agnès d’Arras et c’est pendant la Seconde Guerre Mondiale que le lieu accueille les paroissiens de Condette et d’Hardelot dans une chapelle provisoire aménagée dans les anciennes écuries du Château.
En 1958, à la mort de l’abbé Bouly, le lieu est légué à l’Association des Loisirs d’Hardelot qui accueillera jusque dans les années 80 des centres de loisirs.
À partir de 1986, la commune de Condette devient propriétaire et confie la gestion du lieu au Parc Naturel Régional du Boulonnais. Beaucoup de Boulonnais se souviennent des joutes médiévales organisées dans la cour du château et des repas pris dans les caves. Le lieu est alors propice à toutes les imaginations et certains y voient même des cavaliers fantômes s’y promener la nuit… Mais le château est malade. Un mérule est découvert dans la charpente et les murs du Château contraignant à le fermer définitivement en 1994. C’est en 2001 que le Conseil général du Pas-de-Calais décide de sauver ce lieu patrimonial et conclu avec la commune de Condette un bail emphytéotique de 50 ans pour en faire un lieu culturel.
En septembre 2007, des travaux titanesques commencent. C’est un chantier emblématique que le Conseil Général met en place.
Placé dans une démarche HQE (Haute Qualité Environnementale), le château devient un ambassadeur du développement durable. On crée une cuve de récupération des eaux pluviales pour entretenir les jardins, on installe des panneaux photovoltaïques sur la toiture du Château et de la Chapelle, une chaudière à bois, des toitures végétalisées pour diminuer la déperdition de chaleur et la dernière génération d’éclairage à LED est installée autour du Château pour le mettre en valeur (la totalité du site éclairé représentant 7.8 kw par heure soit l’équivalent de deux projecteurs classiques).
Le Centre Culturel de l’Entente Cordiale ouvre ses portes au sein du Château d’Hardelot en juin 2009. Il développe une programmation culturelle de grande qualité autour de la culture britannique, à travers toutes les formes d’art (musique, arts plastiques, cinéma, littérature, patrimoine).


Publicité

Horaires :

10h - 18h du mardi au dimanche

Tarifs :

Exposition De la Plume à la Bobine: entrée 2€ (gratuit pour les moins de 18 ans, étudiants, bénéficiares du RSA, demandeurs d'emploi)

Château d'Hardelot
1 rue de la Source
62360 Condette
>Consulter le site Internet
Joindre par téléphone
>03 21 21 73 65

Publicité

Accueil  Pas-de-Calais (62) 
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine